Imprimer

(12/10/2012)

C’est à la foire du livre de Francfort la rumeur qui agite les milieux de l’édition professionnelle rassemblés sur le plateau 4.2 : Springer Science+Business Media, N°2 mondial de l’édition scientifique serait à vendre. En fait cette rumeur est basée sur une dépêche de l’agence de presse Reuters datée du 5 octobre dernier indiquant que les actuels actionnaires de Springer, le fonds d’investissement suédois EQT (qui détient 82% de Springer) et GIC, le fonds souverain de Singapour (qui détient le reste), envisageaient une prise de bénéfice soit sous la forme d’une mise en vente de Springer Science+Business Media, soit au travers d’une « Dividend Recapitalization » qui permettrait de refinancer la dette de Springer et surtout de leur permettre de réaliser, sous forme de dividende exceptionnel, leur plus-value potentielle. En 2011, Springer Science+Business Media a enregistré un chiffre d’affaires de 875,1 M€ (en hause de 2,4% sur 2010), un EBITDA(1) de 313,3 M€ (soit un taux très élevé de 35% sur CA) en croissance de 7%. L’édition scientifique (segment sur lequel Springer est N°2 mondial) a représenté en 2011 68,5% de revenus du groupe et est le vrai moteur de sa croissance et de sa rentabilité.

Source : Information extraite de la Dépêche du GFII, rédigée par Michel Vajou. L’ensemble de l’analyse est disponible sur le réseau social du GFII, AMICO, réservé aux membres du GFII
Action : Marchés et modèles économiques